Navigation
S'inscrire à la newsletter

Comité de Suivi des Retraites - info 11 juillet

Le comité de suivi remarque une amélioration financière lente mais sensible. Les différentes reformes réalisées depuis 20 ans permettraient à notre système de faire face au changement démographique dès lors qu’une croissance d’environ 1,5% de la productivité serait obtenue en moyenne sur une longue période. Dans ce cadre, l’équilibre du système serait atteint au milieu des années 2020.
Dès l’année prochaine, les comptes de la CNAV devraient être à l’équilibre. Le comité de suivi des retraites prévoit en 2020 un déficit modéré, moindre que celui envisagé, de l’ordre de 0,2% du PIB soit 4 milliards.

3 éme Comité de Suivi des Retraites - 11 juillet 2016

Le comité de suivi des retraites vient de remettre son 3ème  avis relatif au respect des objectifs du système de retraite.

Vous trouverez, en pièce jointe, une note de synthèse ainsi que l’intégralité de cet avis.

Le comité de suivi remarque une amélioration financière lente mais sensible. Les différentes reformes réalisées depuis 20 ans permettraient à notre système de faire face au changement démographique dès lors qu’une croissance d’environ 1,5%  de la productivité serait obtenue en moyenne sur une longue période. Dans ce cadre,  l’équilibre du système serait atteint au  milieu des années 2020.

Dès l’année prochaine, les comptes de la CNAV devraient être à l’équilibre. Le comité de suivi des retraites prévoit en 2020 un déficit modéré, moindre que celui envisagé, de l’ordre de 0,2% du PIB soit 4 milliards. 

Ce rapport confirme donc les propos que l’UNSA a tenus lors de la commission des comptes de la sécurité sociale du mois de juin :

« En ce qui concerne la branche Vieillesse, force est de constater que nous sommes proches de l’équilibre en 2015, équilibre qui devrait être atteint en 2016. La trajectoire prévue est donc bien suivie. C’est une excellente nouvelle qui démontre qu’il n’y a pas d’urgence, comme certain s’emploie pourtant à le dire, à procéder à une nouvelle réforme des retraites ». 

De plus, le comité de suivi des retraites indique que le système garantit en moyenne un niveau de vie satisfaisant aux retraités.

Toutefois à long terme  (50 ans), il constate un risque  de diminution du taux de remplacement ce qui conduirait à une baisse du  niveau moyen des pensions des retraités. Les taux de remplacements disposent d’un objectif fixé dans la loi et ne peuvent descendre au-delà de 66 %. Pour l’UNSA, se posera alors notamment la révision des modalités d’indexation des pensions  sur les salaires alors qu’actuellement  elles  suivent l’évolution des prix.

Conformément à ses mandats de congrès, l’UNSA a mis en place un groupe de travail « retraite » auquel sont invitées toutes les fédérations. La première réunion a permis d’analyser  l'impact de l'Accord Agirc Arcco.  Ce travail se poursuivra tout au long de ce mandat. 

>>> note de synthèse

>>> intégralité de l'avis