Navigation
S'inscrire à la newsletter

Les départements champions du PV !!

juillet 2015

Un document de la police nationale publié par Auto Plus, le 17 juillet 2015 classe les unités de CRS (autoroutières et motards) en fonction du nombre de PV distribué. Si ce classement accrédite la thèse que les policiers sont poussés à faire du chiffre, il donne aussi des indications sur les départements où les automobilistes sont les plus verbalisés.

Ce classement peut remettre en cause le discernement des policiers de terrains. "Les primes au résultat sont liées directement à une politique du chiffre, explique à LCI Philippe Capon, secrétaire général d’un des trois syndicats représentatifs de policiers, UNSA Police. Plus on verbalise, plus on enlève de points, plus on fait de PV, plus on a de primes. Le libre arbitre du fonctionnaire de police sur le terrain, celui de verbaliser ou non, n’existe plus. Il y a une émulation entre collègues, entre chefs de service. Il faut savoir qu’un classement intermédiaire est diffusé, que les chefs de service remontent les bretelles à leurs fonctionnaires quand ils ne sont pas en tête du classement. C’est une course au PV et à la verbalisation."

Ce classement démontre aussi un certain écart entre les départements. Concernant les compagnies de CRS autoroutières en action sur les portions gratuites d’autoroutes (les gendarmes interviennent sur celles payantes), c’est celle d’Ile-de-France Nord qui domine avec 44 points devant celle d’Ile de France Ouest (41,5 points) et celle de Lorraine-Alsace (40,5). Loin devant celle de Rhône-Alpes-Auvergne (11,5 points " seulement "). Sur les 22 unités de motards des CRS, celle de Pau décroche le pompon au classement général (115 points) et domine la catégorie des délits signalés avec 66 points obtenus contre seulement trois pour celle de Montpellier.

 Les infractions graves au code de la route sont clairement plus scrutées à Saint-Quentin (22 points) qu’à Clermont-Ferrand (1 point), une unité davantage concentrée sur les excès de vitesse. Au classement général, Reims (112 points) et Le Mans (101 points) suivent Pau alors que Grenoble (57 points), Montpellier (49 points) et Nice (42 points) ferment la marche. En schématisant, il y a donc près de trois fois plus de chances d’être verbalisé à Pau qu’à Nice.